Sur nos smartphones, nos tablettes et nos ordinateurs, nous sommes submergés d’informations. Cette surabondance nous oblige à trouver des INFORMATIONS DE QUALITÉ.

En pratiquant le JOURNALISME, nous développons notre esprit critique et nos capacités de réflexion. Cela permet de mieux saisir la réalité et nous aide à identifier les sources d’information fiables sur internet et les réseaux sociaux.

LES RÉSEAUX SOCIAUX VUS PAR ANDY

Vous êtes jeunes, vous surfez et vous COMMUNIQUEZ abondamment sur les réseaux sociaux. Vous faites partie des internautes qui avez aimé, liké ou commenté la dernière vidéo de Squeezie, de Cyprien ou d’Andy : Il n’y a pas que les mecs dans la vie !

Alors vous perdrez bien quelques minutes de votre vie pour lire ce qui suit.

Vous souhaiteriez peut-être parfois que les adultes autour de vous se préoccupent un peu moins de votre « consommation » quelque fois frénétique de “snackable”média, mais vous devez savoir que de nombreux observateurs extérieurs vous scrutent, vous analysent et vous étudient sous toutes les coutures pour essayer de mieux comprendre vos habitudes de consommation.

En Suisse, l’étude JAMES (Jeunes, Activités, Médias, Enquête, Suisse) procède par exemple tous les deux ans à une grande enquête afin d’observer vos comportements, décortiquer et minuter vos emplois du temps, sur le web, sur vos portables et devant la télévision afin de fournir aux autorités et aux institutions qui sont censées vous encadrer, des données scientifiques vous concernant.

Quels sont vos LOISIRS MÉDIAS préférés, à quels genres de jeux vidéo êtes-vous le plus accro, combien de temps passez-vous devant la télévision et que diable faîtes-vous donc quand vous n’êtes pas devant un ÉCRAN?

Etude James 2014

En 2014, l’étude JAMES s’est également penchée sur les aspects plus sombres d’internet : The dark side of the world wide web, le cyberharcèlement, le sexting ou la cybermanipulation psychologique. On l’a beaucoup entendu ces derniers temps, cette cybermanipulation peut être un des éléments favorisant des formes d’embrigadement ou de radicalisation chez certains jeunes.

Sans parler encore d’embrigadement, les récents événements dans le monde (attentat de Charlie Hebdo, conflits au Moyen-Orient, accueil des réfugiés, …) ont en effet dévoilé la difficulté, particulièrement pour vous les jeunes, de maîtriser aujourd’hui la complexité de l’information, son décryptage, la manière dont elle est relayée, amplifiée dans les médias, sur internet et sur les réseaux sociaux.

Beaucoup d’entre vous avez réagi spontanément et avec une émotion sincère aux attentats parisiens. Vous avez affiché solidairement un « JE SUIS CHARLIE » sur vos murs ou un drapeau français lors des attentats de novembre 2015. Mais vous vous êtes aussi parfois fait le relais de pensées radicales possiblement méprisantes à l’égard de telle ou telle communauté. Vous avez participé, souvent sans le savoir, à alimenter des débats tronqués, faussés, à colporter des propos déformés, incomplets pour ne pas dire erronés.

En ces temps compliqués et troublés, nous avons plus que jamais besoin de savoir ce qu’est une INFORMATION DE QUALITÉ ?  A quelles sources nous référer, faire confiance, pour essayer de comprendre, au-delà de l’émotion, ce qui se joue vraiment ? Que suis-je en droit de dire, d’exprimer, quelles limites à cette liberté d’expression dont on nous parle tant ? Comment et pourquoi m’intéresser à tout cela finalement ?

“Il faut apprendre pour connaître, connaître pour comprendre, comprendre pour juger.”

Narada, disciple de Boudha

Vous souvenez-vous de cette période de votre vie où chacune de vos découvertes vous amenait à vous demander POURQUOI ? Pourquoi les fleurs poussent ? Pourquoi la pluie tombe ? Pourquoi la mer ne déborde-elle pas ? Question résolue bien sur depuis que vous vos parents vous ont révélé l’existence des éponges au fond des océans. Une époque « bénie » ou chaque réponse venait alimenter l’hémisphère analytique rationnel et logique de votre cerveau pour vous aider à mieux connaître le monde qui vous entourait. Mieux le connaître pour mieux le comprendre, mieux le comprendre pour mieux l’appréhender, mieux l’appréhender pour mieux oser alors l’explorer.

Mais aujourd’hui, en pleine adolescence, les POURQUOI, qui ont cette fâcheuse tendance à vous amener vers d’autres pourquoi et à vers d’autres encore ne sont pas là pour vous rassurer et vous allez, sans même vous en rendre compte, progressivement leur préférer des PARCE QUE, plus rassurants et plus faciles à gérer.

PARENTHÈSE

Connais-toi toi-même !

On connait tous cette phrase gravée il y a bien longtemps au fronton d’un temple grec et reprise par l’un de ses plus grands philosophes. Mais qu’en fait-on ?

Sur CARAMBA MÉDIA, nous pensons qu’en faisant référence le plus souvent possible à la PHILOSOPHIE qui questionne le monde et l’existence humaine, à la SOCIOLOGIE qui cherche à expliquer comment la société peut influencer la manière d’agir et de penser des individus et à la PSYCHOLOGIE, qui étudie nos comportements et nos processus mentaux, en essayant d’expliquer avec des mots simples des concepts parfois compliqués, nous apporterons des éclairages différents et complémentaires afin de mieux comprendre les faits et les questions de société que vous allez avoir envie de soulever.

Vous êtes à une période de votre vie où vous avez besoin de de vous construire une IDENTITÉ. Cette identité va vous permettre de vous affirmer, d’exister vis-à-vis de vous-même et vis-à-vis des autres. Face à la complexité du monde et compte tenu, d’une part, de l’anxiété émotionnelle que peut provoquer l’incertitude intérieure et, d’autre part, de la nécessité de vous sentir « appartenir » pour un temps à une communauté, à un groupe, vous allez, presque naturellement avoir tendance à chercher à vous appuyer sur des certitudes. Vous allez également avoir tendance à accepter et à faire « vôtres » les idées défendues et partagées par vos amis, vos pairs. Ainsi vous allez pour vous-même privilégier une construction logique simple et rationnelle et à moins de tomber sur un groupe de philosophes excentriques, vous allez accepter et transmettre des idées simplifiées pour être compris et admis par tous. Aux « OUI MAIS » qui viendraient à remettre en question vos certitudes et la parole commune, vous allez préférer pour un temps les « PARCE QUE » affirmatifs de soi et compréhensibles par chacun.

Pourtant, vous le savez, se contenter d’explications simples pour décrire des sujets complexes, c’est ouvrir la porte aux amalgames, aux préjugés, aux clichés chers à Jigmé !

Quant la sagesse nous invite à apprendre pour connaître, à connaître pour comprendre et à comprendre avant de juger, nos fonctionnements propres, à l’adolescence comme à l’âge adulte, nous amènent à prendre des raccourcis, qui, s’ils nous aident à catégoriser les choses dans notre esprit, nous poussent parfois à dire de « belles conneries »…

LES CLICHÉS DE JIGMÉ

Pratiquer le journalisme nous oblige à nous poser les bonnes questions et à ne pas se contenter d’approximations.

Au sein de notre équipe, nous pensons en effet qu’en pratiquant régulièrement le JOURNALISME, comme on pratique la danse, le piano ou le yoga, en allant régulièrement au-devant des gens, en s’interrogeant à nouveau sur le POURQUOI et le COMMENT des choses, nous apprenons chaque jour à mieux comprendre les différences d’opinions, de croyances, de modes de vie des citoyens qui forment et enrichissent notre société. L’exercice du journalisme renforce nos capacités d’ESPRIT CRITIQUE et de jugement et nous amène à comprendre le monde autrement. S’agissant de l’usage d’Internet et des réseaux sociaux, cet esprit critique va nous permettre de mieux saisir la réalité, de distinguer les faits des opinions, de déceler ce qui relève de la désinformation ou d’une éventuelle propagande.

L’ambition de CARAMBA MÉDIA est d’ouvrir un ESPACE d’EXPRESSION où nous pourrons, où VOUS pourrez, vous, la jeune génération, en apprenant et en pratiquant, comme un autre passe-temps, un journalisme exigeant, proche des préoccupations des gens, poser les questions et chercher les réponses qui nous permettront de grandir, de mûrir ensemble et de faire avancer finalement toute notre société.

Ça vous dit d’essayer ?

Ça tombe bien, c’est gratuit et c’est ici !