Malgré les examens et la fatigue accumulée depuis le début de l’année, les jeunes étudiant·es militant·es lausannois·es pour le climat s’apprêtent à recevoir cet été 500 jeunes venus de toute l’Europe.

Malgré la fatigue accumulée
Malgré la fatigue accumulée - Image: Caramba Media

Pour rappel, le mouvement suisse « ClimateStrike » est né il y a moins d’un an, simultanément dans les gymnases et universités des principales villes du pays. En quelques semaines seulement, ces groupes d’étudiant·es ont réussi à organiser une première grève nationale mobilisant pas moins de 20’000 jeunes dans plus de quinze villes romandes et alémaniques.

Le collectif vaudois de coordination pour le climat compte 350 membres bénévoles inscrits sur « Discord », une application de discussion en ligne largement utilisée au sein de la communauté.  Aucun leader dans ce système d’organisation résolument horizontal mais des jeunes de 14 à 25 ans plus ou moins engagés, selon leurs disponibilités. Chacun, en fonction de ses motivations et de ses domaines de compétences, participe à différents groupes de travail (GT). Ici on planifie et on organise les manifestations à venir. Là, des jeunes rédigent et traduisent les communiqués à destination des médias nationaux et internationaux pendant que d’autres élaborent, en concertation avec les milieux scientifiques et universitaires, les propositions officielles soumises aux instances politiques locales et cantonales.

ClimateStrike - Un collectif engagé et connecté
Engagés et connectés - Image: Caramba Media

Branle-bas de combat !

Après avoir coordonné au plan cantonal les grèves nationales et la mobilisation mondiale du 15 mars dernier (TSR – revoir les temps forts de cette manifestation), ces jeunes annonçaient en avril dans un communiqué de presse que Lausanne avait été choisie pour accueillir en août prochain le second meeting européen du mouvement pour le Climat. Dans des délais extrêmement courts, il leur faut négocier avec l’Université lausannoise (UNIL) des locaux susceptibles d’accueillir les 500 représentants qui viendront de toute l’Europe pour penser et organiser le futur du mouvement et coordonner avec la ville et les départements concernés le bon déroulement de cette manifestation. Établir un programme pertinent pour cinq jours de débat, contacter des intervenants et des personnalités prêtes à s’engager, collecter des fonds pour la manifestation, mais aussi trouver à loger et à nourrir sainement et équitablement tous les participants, voilà quelques-uns des défis que la quinzaine de jeunes responsables de l’organisation de ce meeting se doivent de relever d’ici le 5 août prochain, premier jour de ce grand rendez-vous d’été.

Tout ce travail se construit dans l’ombre. Ces jeunes y consacrent tout leur temps libre, soirées et week-end compris, au détriment parfois de leurs études. L’énergie, le sérieux et la rigueur avec lesquelles ces militant·es convaincu·es assurent le suivi de tous leurs projets contraste fortement avec une vision extérieure encore parfois caricaturale de ce mouvement.

Commentaire - 20Minutes.ch
Commentaire - 20 Minutes
commentaire 20 Minutes
Commentaire - 20Minutes.ch
Des commentaires parfois caricaturaux - 20Minutes.ch

Loin d’être découragés par les remarques récurrentes sur leur inexpérience supposée ou leur jeune âge, ces jeunes tiennent fermement la barre d’un mouvement bien loin de s’essouffler.

Parions que le meeting européen de cet été sera pour eux l’occasion de donner plus de souffle encore à leurs idées et à leurs idéaux.

ClimateStrike - Un engagement militant
Un engagement militant de tous les instants - Image: Caramba Media

En savoir plus

Le Meeting d’été devrait rassembler des jeunes de toute l’Europe et des pays voisins. Son but est de connecter les jeunes grévistes du climat, de faire progresser l’éducation dans les domaines du changement climatique, de l’économie, de la société, de l’activisme politique et du travail politique avec les institutions. En outre, elle devrait permettre le développement de nouvelles idées au niveau paneuropéen et apporter de nouvelles suggestions d’amélioration pour les branches locales du mouvement. La réunion fournira un espace pour discuter et planifier la stratégie de l’avenir du mouvement. L’objectif global devrait être de renforcer les liens du mouvement de grève des jeunes pour le climat afin d’atteindre notre objectif de surmonter la crise climatique.

SMILE - Summer meeting in Lausanne Europe
SMILE - Summer Meeting In Lausanne Europe

The Summer Meeting should bring young people together from all places around Europe and surrounding countries. Its goal is to connect youth climate strikers, advance the education in the fields of climate change, economics, sociology, political activism and political work with institutions. Furthermore it should enable the development of new ideas on the pan-European level and bring up new ideas for the local branches of the movement. The meeting will provide space to discuss and plan the strategy of the movement’s future. The overall goal should be to strengthen the ties of the youth climate strike movement to reach our goal to overcome the climate crisis.